• Home
  • Comment expliquer et comprendre le mythe des couilles bleues ?

Comment expliquer et comprendre le mythe des couilles bleues ?

Lors d’une activité sexuelle, un homme peut ressentir de fortes douleurs sans éjaculer. Ce phénomène est qualifié du syndrome des testicules bleus. De nombreuses personnes ont rattaché cet inconfort sexuel à des mythes. Comment expliquer et comprendre ce mythe des couilles bleues ?

Le syndrome des testicules bleus

Encore appelés syndrome des couilles bleues, les testicules bleus sont une terminologie qui désigne la congestion temporaire des testicules. Même s’il existe des remèdes naturels contre les sensations de couille bleu, il faut savoir que ce phénomène est assez douloureux à vivre. 

A lire en complément : Top 3 des meilleures tisanes pour la femme recherchant un enfant

Il est causé par une excitation sexuelle prolongée, sans éjaculation. La douleur qui en découle le plus souvent peut couper l’appétit sexuel. Notez que cette congestion a tendance à se manifester également chez la femme. Mais le phénomène porte le qualificatif : chatte bleue ou clitoris bleue. 

L’évolution des perceptions culturelles 

Le syndrome des testicules bleus a connu une évolution selon les cultures avant de porter ce qualificatif. 

A voir aussi : Est-ce que le Doliprane est bon pour le rhume ?

La naissance du mot

Le syndrome des couilles bleues a fait son apparition aux États-Unis dans les années 1916. De nombreux urologues qualifient cette anomalie d’hypertension épididymale. C’est une sensation vécue par très peu d’hommes en société. Les machistes ont longtemps rattaché ce phénomène à une incapacité pour l’homme de se faire plaisir. 

Tout à l’inverse, les Chinois du Tao ont invité les hommes à l’époque à faire preuve d’économie et de bonne gestion de leur semence. Le Tao de l’art d’Aimer a repris ces notions en explicitant la relation étroite entre maîtrise de l’émission, bonne santé et longévité.

L’inconfort sexuel sans danger

L’idée selon laquelle le besoin de se soulager est vital est un concept assez répandu. Cette idée, qui ne date pas d’hier, a été longtemps mise au-devant de la scène ces dernières décennies par la légende des testicules bleus. Scientifiquement parlant, le syndrome des couilles bleues est une réalité. 

Cependant, elle ne met en aucun cas en danger la vie de l’individu qui en souffre. Presque tous les hommes en ont déjà fait l’expérience. Même si les solutions pour lutter contre sont faits courants, il n’existe cependant pas beaucoup de recherches sur la manière dont on peut s’en débarrasser. 

Ce phénomène ayant pour source une excitation sexuelle, l’éjaculation est la meilleure façon de le soulager. Les médecins du domaine recommandent simplement d’avoir un orgasme afin de relâcher la pression. 

Légende urbaine 

Le syndrome des couilles bleues n’a pas de relation directe avec l’abstinence. De nombreux sexologues pensent que les perceptions culturelles sont liées à des légendes urbaines. Pour eux, les vésicules séminales sont de petits sacs réputés pour stocker les sécrétions quand elles sont abondantes. 

Soit l’homme a ce besoin d’évacuer, soit il y a une autodestruction des spermatozoïdes. L’individu ne peut donc pas en mourir, car il n’y a aucun besoin vital qui soit en jeu. Le syndrome des testicules bleus est un phénomène naturel qui touche pratiquement tous les hommes.