• Home
  • AVC et hypothermie : comment se comporter face à ces urgences médicales ?

AVC et hypothermie : comment se comporter face à ces urgences médicales ?

D’après les études réalisées par le ministère de la Santé publique, les urgences médicales se multiplient un peu partout en France. Le nombre de morts liés à de telles situations ne cesse d’augmenter année après année. Pour aider une personne proche qui se trouve dans une situation d’urgence médicale, il faut apprendre quelques gestes simples pour savoir se comporter au moment opportun.

En cas de symptômes d’AVC

À l’instar du cas d’une crise cardiaque, il est primordial de lire plus et de se faire soigner lorsqu’une personne est confrontée à une attaque cérébrale. Les soins doivent être procurés dans les meilleurs délais afin que la situation ne s’aggrave. Une telle précaution ne doit pas être prise à la légère puisque les cellules du cerveau peuvent mourir en quelques minutes. Pour agir efficacement face à une urgence d’AVC, il faut savoir reconnaître d’abord ces symptômes. À ce niveau, les professionnels de santé recommandent de maîtriser l’acronyme VITE. La lettre V est assimilée au visage (est-il affaissé). La lettre I désigne l’incapacité (la personne affectée peut-elle lever normalement les 2 bras). La lettre T est assimilée aux troubles de parole (la victime a-t-elle des troubles de prononciation). Enfin la lettre E signifie « extrême urgence ». À ce niveau, il faut appeler immédiatement le 15 afin que la victime puisse être prise en charge par les autorités compétentes. En maîtrisant toutes les recommandations énumérées précédemment, vous pouvez apporter une aide cruciale à toutes les personnes qui feront une crise d’AVC à côté de vous.

A lire également : Pourquoi faut-il investir dans un monte-escalier ?

En cas d’hypothermie

De prime abord, l’hypothermie est considérée comme l’une des urgences médicales dont la prise en charge doit être immédiate. Elle survient en général lorsque l’organisme ne peut plus produire assez de chaleur pour réchauffer le corps. Une telle situation provoque une température corporelle dangereuse et qui peut être fatale pour la personne concernée.

En général, la température corporelle normale tourne autour des 37 °C. En cas d’hypothermie, celle-ci peut se retrouver en dessous de 35 °C. Une telle situation est généralement provoquée par une immersion prolongée dans l’eau froide. De même, une personne peut se retrouver dans l’hypothermie lorsqu’elle s’expose à une température très basse. Lorsque l’hypothermie n’est pas traitée dans les plus brefs délais, cela provoque automatiquement une insuffisance cardiaque et respiratoire. La personne concernée peut mourir dans les minutes qui suivent ce malaise.

Sujet a lire : Découvrez les bienfaits du cbd pour la santé

Pour reconnaître une hypothermie, il faut tenir compte des signes de refroidissement qui peuvent apparaître progressivement. Il peut s’agir par exemple de la chair de poule, des frissons ou d’engourdissement des extrémités. Face à l’un de ces symptômes, la meilleure solution serait de contacter immédiatement le 15. Une telle action peut vous sauver la vie ou sauver celle d’une personne proche puisque les secours arriveront sur place pour prendre en charge la victime.