• Home
  • Les mythes sur les transsexuelles

Les mythes sur les transsexuelles

Les transsexuelles, sont des personnes dont l’identité de genre diffère de celui qui leur ont été attribuées à leurs naissances. Très souvent marginalisées, ces personnes font l’objet de divers mythes qui nuisent à leurs existences et donnent une mauvaise image de leurs personnalités. Cet article lève donc le voile sur divers mythes auquel sont assujetties les personnes trans. 

La transsexualité est un nouveau phénomène 

Cette forme de sexualité est restée cachée durant longtemps, mais il existe des preuves de leurs existences depuis des années. Si vous le désirez, cliquez sur les ressources suivantes et vous aurez plus d’informations sur les préjugés auxquels ils sont soumis. Bien que le nombre de trans au monde ne soit pas connu, il semble que les personnes trans ont augmenté. 

Lire également : Trouver des conseils minceur : consultez la Clinique Duvirval

Cette affirmation se justifie par plusieurs facteurs. Primo, un nombre important de personnes trans sortent de leurs cachettes et affirment leurs sexualités. Secundo, la conscience du public à l’égard de la diversité du genre et des réalités trans s’accroît considérablement. Et enfin, les gens comprennent mieux les différentes façons d’être trans. 

Les personnes trans ne sont que des femmes 

Les trans sont soumis au fait que les gens croient que la majorité d’eux sont des femmes. Ce mythe provient des statistiques fournies par les cliniques d’identité de genre où les patients étaient majoritairement transsexuels. Le problème est que ces statistiques sous représentaient la population trans en générale, et en particulier les hommes. 

Cela peut vous intéresser : Guide pratique : Prendre soin de sa santé à tout âge

En effet, pour des raisons souvent personnelles, ces derniers étaient moins attirés par une transition chirurgicale, contrairement aux femmes trans. De plus, le nombre d’hommes trans est bien plus que ce que pensait le commun des mortels. 

Les trans sont confus à propos de leur genre 

Certaines personnes pensent à tort que le genre est absolument et uniquement prouvé par les organes génitaux et l’ADN. Même si les organes génitaux déterminent le sexe biologique, ils ne peuvent pas déterminer directement le genre. Le genre est un aspect bien plus complexe. Le cerveau et le cœur ne concordent pas avec les organes génitaux, c’est donc eux qui l’emportent. Et en fin de compte, cela prouve que chaque individu est libre de juger de son identité de genre. 

Les trans sont tous des prostitués

Depuis des décennies, le grand public, les médias et certains auteurs ont développé une attitude perverse à l’égard des trans. Ils présentent la majorité des femmes transsexuelles comme des travailleuses du sexe et bien d’autres choses. Cette discrimination touche beaucoup plus les femmes trans que les hommes trans. Ils les traitent de prédatrices sexuelles et les présentent comme des exemples de déviance. 

Mais tout cela ne demeure que des préjugés. Car aucune étude scientifique ne prouve que tous les hommes et femmes trans sont absolument des travailleurs de sexe. Aussi, sur 100 % des enquêtes, seulement 11 % ont déclaré, avoir tiré leurs revenues d’activités informelles, dont le sexe.